Derniers sujets
» Deltac - Acte I
par Deltac Jeu 8 Juin - 14:02

» Nielas Aran - Acte I
par Nielas Aran Sam 3 Juin - 18:01

» Shiroe - Acte I
par Shiroe Sam 3 Juin - 1:32

» Saido Artosa - Acte I
par Saido Mar 30 Mai - 22:25

» Daryûn - Acte I
par Daryûn Mar 30 Mai - 18:25

» Chryséïs - Acte I
par Chryséïs Mar 30 Mai - 14:53

» Siffle-feuille Chabrone - Acte I
par Chabrone Mar 30 Mai - 13:03

» Zenyatta - Acte I
par Zenyatta Mar 30 Mai - 12:59

» Terram - Acte I
par Matliv Lun 29 Mai - 23:45

» Lilith - Acte I
par Matliv Lun 29 Mai - 22:52


Nielas Aran - Acte I

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Nielas Aran - Acte I

Message par Matliv le Ven 3 Mar - 22:18

A résumer

_______________

------------------------
Pour comprendre les fonctions récursives, il faut tout d'abord comprendre les fonctions récursives !
Il n'y a que deux choses ardues en informatique : nommer les objets, les invalidations de cache, les erreurs de bords.
avatar
Matliv

Messages : 776
Date d'inscription : 24/07/2016
Age : 19
Localisation : Tours

Feuille de personnage
Classes et Niveaux: Maître du jeu Niveau 9001
Points de Vie:
1/0  (1/0)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nielas Aran - Acte I

Message par Matliv le Ven 3 Mar - 22:34

Tu vient donc de finir de dessiner cette carte dont tu te souviens bien, sur ce livre alors même que tu est installé comme tu peux, en tailleur.

_______________

------------------------
Pour comprendre les fonctions récursives, il faut tout d'abord comprendre les fonctions récursives !
Il n'y a que deux choses ardues en informatique : nommer les objets, les invalidations de cache, les erreurs de bords.
avatar
Matliv

Messages : 776
Date d'inscription : 24/07/2016
Age : 19
Localisation : Tours

Feuille de personnage
Classes et Niveaux: Maître du jeu Niveau 9001
Points de Vie:
1/0  (1/0)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nielas Aran - Acte I

Message par Matliv le Ven 17 Mar - 13:03

À résumer

_______________

------------------------
Pour comprendre les fonctions récursives, il faut tout d'abord comprendre les fonctions récursives !
Il n'y a que deux choses ardues en informatique : nommer les objets, les invalidations de cache, les erreurs de bords.
avatar
Matliv

Messages : 776
Date d'inscription : 24/07/2016
Age : 19
Localisation : Tours

Feuille de personnage
Classes et Niveaux: Maître du jeu Niveau 9001
Points de Vie:
1/0  (1/0)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nielas Aran - Acte I

Message par Matliv le Ven 17 Mar - 13:03

Tu retournes dans la boutique, le gnome te voit et dit « Encore vous ? ». Tu lui demandes une direction
globale à prendre : « Vers où dois-je me diriger pour aller voir ce fameux brasseur ? ». Il te répondit
qu’il fallait aller vers l’ouest puis une fois à la montagne aller vers le sud jusqu’à la mer. Tu le salues
puis pars. Tu te diriges vers la porte ouest de la ville, cela te prend un certain temps. Passant toutes les
murailles tu finis par sortir. Tu suis le chemin présent sur plusieurs kilomètres, plusieurs heures. Tu
arrives en face d’une grande forêt. Tu t’aventures dans cette espèce de grande forêt de pins, les arbres
sont très hauts et la forêt est vide. Arrivé à une intersection, tu prends le chemin sud-ouest. Tu pries
ton dieu afin de récupérer de l’énergie magique qu’il accepte de te procurer. Tu continues sur le
sentier, jusqu’à l’aube sans trop de problèmes. Tu sens que le sentier monte. La végétation diminue.
Te sentant fatigué, tu te reposes pendant quelques heures pour pouvoir reprendre une marche
convenable. Tu continues ton chemin, tu te retrouves maintenant en montagne, sans arbres. Tu arrives
à une nouvelle intersection avec dans panonceaux écrits en nain, tu ne comprends pas les premiers,
mais le dernier contient « Yvrosk » marqué dessus. Tu reconnais que le chemin du centre va à l’ouest,
celui de droite rebrousse chemin vers le nord-ouest, et celui de gauche va vers le sud/sud est. Tu
prends donc le chemin de droite vers Yvrosk. Tu ne sais pas à quoi t’attendre, mais avance. Tu parcours
les chemins, un léger col. Tu surplombes une petite vallée, et vois au loin un petit village, avec maisons
en rondins de bois et ses toits pentus en ardoise. Tu prends quelques minutes pour écrire sur la carte
ton bout de chemin jusqu’ici. (3) Tu continues vers ce village en criant « En avant » tout seul, ne sachant
pourquoi. Tu descends le sentier et arrive au village, qui n’est pas protégé par quelconques murailles.
Tu vois deux tavernes, tu te diriges vers celle qui semble la mieux tenue : « Le Sanglier Cornu ». La
beauté extérieure ne se retrouve cependant pas à l’intérieur, c’est une grande salle qui sent l’alcool,
des gens qui jouent aux cartes, aux dés. Le tavernier ne te dit même pas bonjour. Tu vas au bar et
commande une choppe au tavernier. Tu te poses au bar et bois ta pinte, médiocre au gout, tu es
entouré par deux poivrots, visiblement pas à leur première pinte. Une fois cela fini, tu vas faire un tour
de la ville, tu vois une place centrale, avec surement la mairie placée ici. Tu ne repères rien de spécial,
sauf peut-être ce poste de milice, assez imposant sans être gigantesque. Tu penses que le bâtiment
fait environ 15mx8m sur deux étages sans doute. Tu fais le tour du bâtiment, tu remarques une porte
à l’arrière qui a l’air solide, bien tenue. L’entrée est faite d’une arche avec une herse, ici relevée. Tu te
poses donc dans une ruelle non loin d’ici et médites, pries. Tu attends jusqu’à la tombée de la nuit. Tu
te lèves et va vers la milice, maintenant fermée. Tu réfléchis et décide de chercher une maison avec
une porte moins solide que les autres, tu en trouves une assez facilement. Tu tentes de crocheter la
serrure, sans matériel ceci-dit. Tu proclames les incantations nécessaires à utiliser la puissance fournie
par ton dieu afin de rendre inaudible tout son autour de toi. Après de multiples essais, bien douloureux,
tu penses t’être fêlé l’orteil, tu n’arrives pas à casser la porte. Tu décides alors de prendre ta pioche et
arrives à casser la porte, qui se brise sans bruit. Tu arrives dans une maison, dans une pièce salle à
manger/salon avec un âtre sur lequel est posé un petit plat au chaud. Tu montes l’escalier présent et
tombes dans une pièce où deux personnes dorment dans un lit, ainsi qu’un landau. Tu t’équipes de ta
faux, puis tu réveilles l’homme du couple, qui se réveille en sursaut, tentant de crier, sans que cela ne
réussisse. Tu le découpes en deux avec ta faux, et ses entrailles se répandent sur sa compagne, qui se
réveille en sursaut, qui crie alors sans succès de stupeur. Tu réitères ton action et découpe son corps
d’une traite, de bout en bout. Tu sens la vie quitter leurs corps, et quelque chose rentrer en toi. Tu te
diriges vers le landau. Tu te saisis du bébé, et descend dans la pièce du bas. Tu places le bébé dans le
plat posé sur le feu, et tu vois le bébé tenter de crier, cependant la zone de silence fait son effet et le
rend inaudible. En sortant de la maison tu poses la porte devant son encadrement.

_______________

------------------------
Pour comprendre les fonctions récursives, il faut tout d'abord comprendre les fonctions récursives !
Il n'y a que deux choses ardues en informatique : nommer les objets, les invalidations de cache, les erreurs de bords.
avatar
Matliv

Messages : 776
Date d'inscription : 24/07/2016
Age : 19
Localisation : Tours

Feuille de personnage
Classes et Niveaux: Maître du jeu Niveau 9001
Points de Vie:
1/0  (1/0)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nielas Aran - Acte I

Message par Matliv le Mer 22 Mar - 18:10

Tu es toujours au même endroit, tu n’as pas bougé, après avoir mis un bébé dans le feu. Tu te diriges vers la maison de voisins, la maison est noire, tout semble calme. Tu concentre ton énergie magique pour tenter de rendre la zone, c’est alors qu’aucune parole ne sort de ta bouche. Tu tentes alors rapidement de frapper les gonds de la porte, que tu arrives à abimer fortement sans aucun bruit. Tu t’arrêtes alors quelques secondes pour essayer de faire un bruit avec ta bouche, mais tu n’y arrives pas, tout est sous silence. En refrappant la porte elle tombe dans un incroyable silence. Tu tombes dans un salon, voyant deux pièces à côté. Tu te diriges vers la plus grande salle, tu y vois un vieux. Tu te décides à aller voir dans la seconde pièce mais ce n’est qu’une réserve, et tu retournes alors dans la chambre du vieux. Le vieux dormant, tu décides de lui planter tes pouces dans les yeux, ce que tu arrives à faire sans problèmes, ce qui le tue au passage. Tu décides de prier Nérull avec style, en décapitant le vieux, traçant un pentagramme avec ses bras sur le sol. Tu le poses ensuite au centre, et met sa tête sur son corps, le tout accompagné d’une bougie. Tu te me alors à prier dans la plus grand swagg. Tu te diriges vers la sortie du village, du côté où tu es arrivé. Tu reprends la route pour retourner jusqu’à cette intersection qui t’avais amenée au village. Après un certain temps, tu y arrives. Tu te diriges donc vers le sud, le seul chemin que tu n’as pas encore pris. Tu passes alors plusieurs heures à marcher dans les montagnes. Tu marches jusqu’au lever du jour sans que rien de notable ne se passe. Tu continues de marcher jusqu’à une seconde intersection. Tu décides de prendre le chemin qui part au sud-est. Le chemin devient alors un sentier, puis tu arrives face à une grotte. Tu rentres dans la grotte et tentes de voir ce qu’il y a dedans, tu vois que le chemin descend très vite et très profondément. Tu décides de descendre dans la grotte. Tu remarques durant la descente que ce tunnel semble avoir été fait des mains d’humanoïdes, avec des poutres pour structure. Très rapidement, tu ressors de la grotte et revoit le jour. Tu tombes sur une forêt de pins, et décides d’aller vers le sud. Tu commences à arriver à une zone défrichée de la forêt, et tu observes une espèce de fortification, et après une longue réflexion, du même niveau que celle menée le jour où tu as perdu un de tes anciens compagnons en jouant au tarot, tu détermines que la fortification est en pierre. Dans un élan totalement impromptu, tu sors tes ailes et tentes une manœuvre, qui rate lamentablement, et te fais tomber à terre. Tu choisis donc de t’écarter du sentier, et te retrouve avec de la neige jusqu’au bassin. Tu choisis de te placer à une quinzaine de mètres du sentier laissant d’énormes traces derrière toi. Tu te reposes alors dans un petit trou que tu as creusé à l’aide de ta petite pelle. Tu attends alors de reprendre des forces pendant 8h. Rien de notable ne se passa pendant ces 8h, pendant lesquels tu regardes la neige. En repartant tu croises des nains en armure lourde sur la route. Un des nains dit « Qui êtes-vous ? Qu’est-ce qui vous amène dans ces terres ? ». Tu lui réponds : « Laissez-moi passez, je ne vous veux aucun mal ! » Ils baissent alors leurs armes mais réitèrent leur question. A cela tu réponds que tu t’es perdu, et que tu cherches seulement à t’en aller. Il semble ne pas trop te croire, et rester un minimum méfiant. Tu tentes de demander à partir mais insiste pour t’emmener avec eux. Tu canalises de l’énergie magique et fais des gestes divins et tentes d’invoquer un monstre. C’est alors qu’un mille-pattes monstrueux surgit. Les nains avancent fièrement dans la neige, le mille-pattes tente alors une attaque désespérée qui rate malheureusement. Pendant ce temps-là tu utilises ton énergie magique pour te rendre plus fort. Les nains attaquent alors le mille-pattes en l’encerclant. Malheureusement les nains ratent tous leurs attaques, le mille-pattes esquive tout. Ce dernier réplique à son tour et touche un nain entre son heaume et son armure, et semble légèrement blessé. Tu canalises de nouveau l’énergie magique de ton dieu afin d’invoquer un second mille-pattes. Un des nains met un violent coup de hache dans un des mille-pattes, le mille-pattes le vit très très mal. Tu canalises de l’énergie magique et réussi à faire fuir un nain qui se met à courir tel un pleutre. Le mille-pattes attaque son compagnon par erreur et le mort à pleines mandibules. Un des nains attaque de sa hache et coupe en deux ce qu’il restait de la créature à tes ordres, une de ses moitiés étant projetée au loin, le reste laissant couler une sorte de fluide sur la neige. Tu attaques le nain déjà entamé, tu fais mouliner ta faux, et l’abat d’un coup brutal sur le heaume du nain qui se fend au passage, un liquide rouge sort alors de ce dernier. Ta faux s‘est enfoncé à travers son crâne jusqu’à la gorge. Le nain effrayé revient au combat, déshonoré par ce qu’il vient de lui arriver. Le dernier mille-pattes en vie attaque à pleines mandibules un des deux nains présents et mort son bras gauche. Un des nains donne un violent coup de hache sur le dernier de tes sous-fifres, qui pousse un cri de douleur. Tu attaques le nain au marteau au niveau de l’épaule et lui taille une violente entaille sur l’épaule, puis te saisis de son bras, et s’appuyant sur son torse, tu arraches son bras en tirant d’un coup sec. Il se met à hurler à l’agonie et s’effondre sur le sol. Le mille-pattes te suit dans la démarche et entame le nain en face de lui. Ce dernier réplique et fait un sashimi de mille-pattes, à la manière de cette nation inconnue qu’est le Dai Nihon-Teikoku. Toi et ton fidèle acolyte ratez tous les deux vos attaques sur le nain, qui lui aussi ainsi que son compagnon ratent tout deux leurs attaques. Tu répliques avec un large coup de faux qui éventre le nain en face de toi, le pousse et choppe ses boyaux au passage et les sors de son ventre, vidant ses intestins de son corps. Il tombe, et meurt. De nouveau, tu rates ton coup, mais le nain aussi. Dans un élan de hâte pour terminer le combat, tu fais un large coup de faux qu’il pense esquiver, mais qu’il se prend finalement dans le dos qui lui éclate les côtes et lui arrache le poumon droit. Ce dernier tombe au sol et meurt, rejoignant ses trois autres compagnons décédés sous tes coups.

_______________

------------------------
Pour comprendre les fonctions récursives, il faut tout d'abord comprendre les fonctions récursives !
Il n'y a que deux choses ardues en informatique : nommer les objets, les invalidations de cache, les erreurs de bords.
avatar
Matliv

Messages : 776
Date d'inscription : 24/07/2016
Age : 19
Localisation : Tours

Feuille de personnage
Classes et Niveaux: Maître du jeu Niveau 9001
Points de Vie:
1/0  (1/0)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nielas Aran - Acte I

Message par Matliv le Sam 25 Mar - 11:27

Soudainement, alors qu’il parcourait toujours la route vers la grande mégalopole, Nielas entend un bruit strident provenant de dessus. Levant les yeux au ciel, il aperçoit une créature au corps de lion et aux ailes de dragon. Son corps est hérissé de pics et sa taille fait parcourir un frisson le long du dos de Nielas. La créature pique vers Nielas, qui se prépare au combat. Réagissant rapidement, il tente d’invoquer une créature. Il agite ses mains et prononce le sor lège en boucle jusqu’à ce qu’une araignée monstrueuse de la taille d’un cheval sort du portail ouvert par les incanta ons de Nielas. La man core con nue sa furieuse chute vers lui en lançant des pics qui s’enfoncent dans le sol environnant.
Le sang bouillant de l’adrénaline du combat, Nielas invoque une autre créature; un mille-pa e de 3 mètres de haut sort d’un nouveau portail. L’araignée se place devant son maître. La man core déplace son a en on sur l’araignée et, dans sa charge meurtrière, déchire profondément le corps de la créature qui crisse de douleur et se pose au sol, causant une forte secousse.
Nielas incante un sort de force de taureau, décuplant son volume et sa force physique. L’araignée et le mille-pa e se je ent sur la man core, qui esquive habilement et riposte contre l’araignée; elle assène de nouveau un grand coup de gri e mais ce e fois-ci visant les pa es de l’araignée, certaines s’envolant en un geyser de sang. La man core pro te de l’incapacité de l’araignée pour prendre la tête de l’araignée dans sa gueule et l’arracher violemment, répandant son sang sur les rochers environnant.
Nielas Aran invoque les énergies environnantes, formant un conglomérat d’énergies sombres et e eure la man core de sa main emplie de forces sombres, causant au monstre de graves blessures et un gémissement de douleur. Le mille-pa e pro te de ce e occasion pour arracher un bout de peau du monstre avec ses mandibules, arrachant de nouveau un cri de sou rance de la part de l’ennemi. Se reme ant rapidement de la vive douleur, la man core enfonce ses gri es dans la carapace du mille- pattes. Le son de pénétra on des gri es dans la carapace chi neuse de sa créature glace le sang de Nielas. D’un geste rapide et sans pi é, la man core arrache le boût de carapace, puis se retourne en donnant un cinglant coup de queue au mille-pa e, lui arrachant au passage la par e supérieure du corps avec les pics sur sa queue.
Nielas re sa faux de son dos et s’élance vers la man core, lame portée vers l’arrière, puis en pivotant sur son pied d’appui élance la lame vers la queue de la man core, laissant une grande entaille dans l’aile droite du monstre et se loge profondément dans sa queue. La man core, dans un élan de douleur, tente de se contorsionner pour enfoncer de nouveau ses gri es dans le torse de Nielas Aran. Toutefois, le plastron en adaman um arrête ne ement la bête dont les gri es rebondissent, causant un bruit résonant.
Nielas re re violemment sa lame de la queue et s’élance vers la man core, qui tente de reculer. Nielas est tout de fois plus rapide et lui in ige une grande entaille dans le torse. Alors qu’elle tente de fuir, Nielas l’empêche de s’enfuir d’un grand coup passant au dessus de sa tête pour loger la lame de sa faux dans la nuque de la bête. D’un geste violent, Nielas re sur sa faux et arrache la tête du monstre, provoquant un geyser de sang qui tâche l’adaman um brillant de son plastron. Une goute de sang arrive sur la lèvre de Nielas, qui la récupère avec sa langue. Il jubile du meurtre de son adversaire et se délecte de son sang.
Essuyant la lame de son arme sur l’aile meurtrie de la bête, Nielas ré échit à ses exploits passés et s’en sent grandi. Sentant en lui une puissance grandissante, il décide de tenter de réanimer la bête par le biais de nécromancie; il s’agenouille près de la carcasse, place sa main au-dessus et commence à prononcer des incanta ons d’une voix psalmodiée. L’aura environnant Nielas se trouble et la carcasse de la bête tremble alors que la viande et la peau pourrissent et tombent des os du monstre, qui se lèvent d’une voli on nouvelle; la volonté de Nielas. Le squele e réanimé baisse la tête devant Nielas en signe de soumission, puis les deux reprennent la route. Le lendemain, le long d’un sen er de montagne, Nielas sent le sol trembler par accoups. De toute évidence, il s’agit des secousses causées par les pas d’une grande créature. Les pas semblent s’approcher.
Se préparant au combat, Nielas halte sa marche et se ent près, la main reposant sur le manche de sa faux. Il voit alors un humanoïde géant passant le coin de montagne. Le géant ent entre ses mains une immense double-hache, dont la lame est couverte de la longue barbe bleue glace du viking, elle- même semblant pousser du heaume de fer forgé nordique du géant. Il xe Nielas de ses yeux aussi bleus que sa barbe, emplis de rage.
Le géant charge vers la man core, brandissant sa hache en poussant un hurlement de guerrier, glaçant Nielas et son sous- re. Il balaie la man core d’un grand geste, détachant quelques os de l’ossature réanimée et l’envoyant se choquer contre la paroi de la montagne.
La man core se relève et s’élance vers le géant, gri es en avant. Elle cause une blessure super cielle à la jambe du géant. Pendant ce temps, Nielas lance une incanta on, ouvrant un portail dont sort un immense mille-pa es d’une demi-dizaine de mètres de long. Le géant, irrité de l’a aque du squele e réanimé, lui assène un nouveau coup de hache avec le plat de la lame, détachant une bonne par e des côtes ainsi que sa machoîre inférieure et l’envoyant plus loin sur le sen er.
Elle se relève et se je e de nouveau sur le géant, lui éra ant le bas des cuisses et lui arrachant un grognement. Nielas incante de nouveau et fait apparaître un autre portail dont sort un autre mille- pa es, pendant que le premier se je e sur le géant, qui le balaie sur le côté d’un revers de la main.
Le géant pousse un cri de frustra on et écrase la man core avec son pied, puis balaie les os négligemment. Nielas incante un sort de force, décuplant sa force physique. Le premier mille-pa e se lance de nouveau vers le géant, mandibules écartées, et mort le bras du géant. Toutefois, ce dernier n’est pas blessé, et il le saisit et le je e sur le côté. Pendant ce temps, le deuxième mille-pa e en pro te pour se jeter sur l’autre main non gardée du géant, et enfonce ses mandibules profondément dans le poignet du géant. Ce dernier pousse un cri de douleur et secoud sa main dans l’espoir de défaire l’emprise de la créature, mais agrave fortement l’incision et, au boût de quelques secousses, réussi à détacher le mille-pa e, mais presque au coût de sa main, qui ne reste accrochée au bras du géant que par trois lambeaux de chair. Dans un élan de rage, il abat sa hache contre le mille-pa e et arrache une très grande par e de son corps, causant une large e usion de sang verdâtre.
Nielas, dont le sang boue d’adrénaline, invoque un nouveau mille-pa e. Le premier mille-pa e éra e le bia du géant pendant que le deuxième tente de se relever. Le géant pousse un cri de rage qui glace le sang de Nielas et arrache sa main à moi é sec onnée, augmentant l’intensité de son cri. Il écrase les restes du mille-pa e presque mort, me ant n à ses sou rances dans un bruit de chair écrasée contre la carapace. Nielas saisit sa faux et se lance vers le géant. Il monte sur les restes du mille-pa es mort et saute, portant sa faux au-dessus de sa tête. Il enfonce sa lame dans l’épaule gauche du géant, qui descend et agrandit l’entaille dans l’épaule, arrachant au géant un nouveau cri de douleur. Nielas re re la lame du géant et retombe au sol. L’autre mille-pa e tente d’a aquer, mais le géant l’écrase avec son pied, produisant de nouveau un son qui dégoûte Nielas.
Le géant écrase un des deux mille-pa es, tout en aba ant sa hache sur l’autre, le sec onnant en deux. Il tourne ensuite son regard assassin vers Nielas, qui lui rend avec un sourire malsain. Il enfonce sa faux dans le anc gauche et lui in ige une très large entaille, causant une large e usion de sang qui vient tremper Nielas, qui jubile d’une telle démonstra on de violence. Le géant lâche un râle gu ural en reculant de quelques pas déséquilibrés alors qu’un intes n sort légèrement de la grande entaille. Il abat sa hache sur Nielas, mais sa blessure fait qu’il ne touche pas sa tête; la lame de la hache s’écrase sur le haut du plastron qui se plie et se ssure, laissant la lame causer une entaille le long du torse de Nielas, qui pousse un cri de douleur. Irrité de sa blessure, Nielas s’élance vers le géant. Il plante sa faux dans la cuisse du géant et l’u lise pour exercer un bras de levier et se lancer vers son torse pour lui asséner un coup de poing dans le plexus. Du sang gicle de l’entaille au anc du géant, puis Nielas retombe au sol avec sa faux. Le géant grogne et balaie Nielas de sa hache, lui causant une entaille par ellement mi gée par son armure. Nielas décide que le combat a assez duré. Il saute et s’accroche à l’intes n qui sort du anc du géant, le faisant trembler et crier de douleur. Il re sur l’intens n et se propulse vers la barbe du géant, s’en servant de nouvelle prise. Il saisit sa faux de sa main libre et, d’un mouvement de balancier, envoie sa lame dans l’oeil du géant. La lame s’enfonce profondément dans l’oeil, jusqu’à rejoindre le cerveau. Le bruit ignoble délecte Nielas. Après un léger tremblement, le géant tombe en arrière, Nielas se tenant debout, triomphant, sur le haut du torse du géant. Il est essou é et du sang coule des ouvertures de son armure, mais il est victorieux. Rien n’arrètera Nielas. Le monde connaîtra sa fureur et s’agenouillera devant lui, demandant pitié à leur nouveau maître. Nielas essuie sa lame sur les vêtements du géant et range sa faux. Sa sfait de ce combat, il se soigne et se remet en route.

_______________

------------------------
Pour comprendre les fonctions récursives, il faut tout d'abord comprendre les fonctions récursives !
Il n'y a que deux choses ardues en informatique : nommer les objets, les invalidations de cache, les erreurs de bords.
avatar
Matliv

Messages : 776
Date d'inscription : 24/07/2016
Age : 19
Localisation : Tours

Feuille de personnage
Classes et Niveaux: Maître du jeu Niveau 9001
Points de Vie:
1/0  (1/0)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nielas Aran - Acte I

Message par Nielas Aran le Sam 25 Mar - 15:28

Je retourne dans la grande ville, puis cherche un magasin de magie tel que ceux dans lesquels je suis déjà allé, avec beaucoup d'objets différents.

_______________

------------------------

 "T'as tué mon bonhomme"
avatar
Nielas Aran

Messages : 103
Date d'inscription : 24/10/2016
Age : 20
Localisation : ༼ つ ◕_◕ ༽つ

Feuille de personnage
Classes et Niveaux: Prêtre niveau 5
Points de Vie:
72/72  (72/72)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nielas Aran - Acte I

Message par Matliv le Dim 26 Mar - 21:18

Tu marches pendant un moment, avant d'arriver dans le quartier de magie. Tu t'égares encore pendant un moment avant de te retrouver devant la devanture d'une boutique de magie : 'Les délices d'Asmodée'.

_______________

------------------------
Pour comprendre les fonctions récursives, il faut tout d'abord comprendre les fonctions récursives !
Il n'y a que deux choses ardues en informatique : nommer les objets, les invalidations de cache, les erreurs de bords.
avatar
Matliv

Messages : 776
Date d'inscription : 24/07/2016
Age : 19
Localisation : Tours

Feuille de personnage
Classes et Niveaux: Maître du jeu Niveau 9001
Points de Vie:
1/0  (1/0)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nielas Aran - Acte I

Message par Nielas Aran le Dim 26 Mar - 22:36

Je rentre et dit :"Bonjour, avec vous un tapis volant à vendre ? Le moins cher possible ?"

_______________

------------------------

 "T'as tué mon bonhomme"
avatar
Nielas Aran

Messages : 103
Date d'inscription : 24/10/2016
Age : 20
Localisation : ༼ つ ◕_◕ ༽つ

Feuille de personnage
Classes et Niveaux: Prêtre niveau 5
Points de Vie:
72/72  (72/72)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nielas Aran - Acte I

Message par Matliv le Lun 27 Mar - 15:56

Tu rentres dans une boutique à l'ambiance oppressante, tout l'endroit est rempli d'artéfacts étranges, le tout baigne dans la fumée d'encens à l'odeur dérangeante. Une femme à la peau pâle qui arbore des piercings et des tatouages tribaux, d'accueille par un regard menaçant.

[Vendeuse]: "Tout dépend du poids de votre bourse."

_______________

------------------------
Pour comprendre les fonctions récursives, il faut tout d'abord comprendre les fonctions récursives !
Il n'y a que deux choses ardues en informatique : nommer les objets, les invalidations de cache, les erreurs de bords.
avatar
Matliv

Messages : 776
Date d'inscription : 24/07/2016
Age : 19
Localisation : Tours

Feuille de personnage
Classes et Niveaux: Maître du jeu Niveau 9001
Points de Vie:
1/0  (1/0)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nielas Aran - Acte I

Message par Nielas Aran le Lun 27 Mar - 22:32

"Elle pèse assez ne vous inquiétez pas. Alors ? Combien pour votre plus petit tapis volant ? "

_______________

------------------------

 "T'as tué mon bonhomme"
avatar
Nielas Aran

Messages : 103
Date d'inscription : 24/10/2016
Age : 20
Localisation : ༼ つ ◕_◕ ༽つ

Feuille de personnage
Classes et Niveaux: Prêtre niveau 5
Points de Vie:
72/72  (72/72)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nielas Aran - Acte I

Message par Matliv le Mer 29 Mar - 0:31

Elle claqua des doigts et un tapis vint jusqu'à elle, il ne semblait pas dépasser le mètre cinquante d'envergure, et flottait dans les airs comme le ferait la coque d'un navire sur l'eau.

[Vendeuse]: "Pour celui ci, disons 22.000 pièces d'or."

_______________

------------------------
Pour comprendre les fonctions récursives, il faut tout d'abord comprendre les fonctions récursives !
Il n'y a que deux choses ardues en informatique : nommer les objets, les invalidations de cache, les erreurs de bords.
avatar
Matliv

Messages : 776
Date d'inscription : 24/07/2016
Age : 19
Localisation : Tours

Feuille de personnage
Classes et Niveaux: Maître du jeu Niveau 9001
Points de Vie:
1/0  (1/0)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nielas Aran - Acte I

Message par Nielas Aran le Mer 29 Mar - 7:42

"Cela me paraît un peu cher... Que diriez-vous de s'accorder sur 17.000 PO ?"

_______________

------------------------

 "T'as tué mon bonhomme"
avatar
Nielas Aran

Messages : 103
Date d'inscription : 24/10/2016
Age : 20
Localisation : ༼ つ ◕_◕ ༽つ

Feuille de personnage
Classes et Niveaux: Prêtre niveau 5
Points de Vie:
72/72  (72/72)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nielas Aran - Acte I

Message par Matliv le Sam 1 Avr - 23:42

Dans une boutique, Nielas Aran négociait, rembarré par la démoniste alors qu’il marchandait. Nielas essaya encore une fois, mais la marchande resta inflexible. Nielas allongea alors l’oseille, mais celui-ci cherchait à voir la marchandise. 22000 PO plus tard, le tapis était propriété de Nielas. Il sortit alors de la boutique alors qu’il faisait jour. Nielas se dirigeât alors vers la périphérie pauvre de la ville. Alors que la nuit commençait à tomber, il essaya son nouveau jouet. Il arriva à décoller et, après un temps d’adaptation, il arriva à voler tranquillement.
[Nielas]
-OOOOOOOOOUUUUUUUUUUUUUUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII
S’écria t’il, avec son armure de slayer, sous le regard étonné de la population. Après avoir attéri, celui-ci alla dans des allées sombre tels les plus grands méchants des Final Fantasy. Il trouva alors Robert, 35 ans, 2 enfants, tavernier de son état, il adorait sa vie et revait, adossé au mur de sa futur vie. Nielas alla vers lui et lui offrit trois pièces d’or, celui-ci refusa et Nielas frappa de sa pleine puissance …. Dans un mur, Robert, voulant a tout prix gagner le championnat du monde de tavernier, le championnat des tavernier-moines car c’était un moine, lui mit deux uppercuts dans son armure, faisant tousser de sang Nielas. Surpris, notre mage se mis sur sa défensive, le moine réattaqua et toucha le moine, mais les coups ne passèrent pas l’armure, tandis que le prêtre essaya un sort de dégât aux corps à corps. Le moine, alors qu’il commencait à comprendre que ce combat n’avait aucun sens, mit une enorme frappe dans la brique derrière le prêtre. Après de multiple coups absorbés par les armures physique et psychiques de chacun. A mis combat, le moine parvint un front kick du ghetto into headshot.
[Nielas]
-Je suis pas venu pour souffrir OKAY ???
En réponse, le prêtre le toucha avec son sort de corps à corps, robert prit la violence de Nérull dans l’estomac. Il le prit ensuite par la gorge, alors que la puissance de Nérull dévasta le moine, le manque d’oxygène lui fit disparaitre la vie, et celle de gagner le championnat du monde de Tavernier-Moine.

Nielas, pris d’une vilaine envie de méditer, se mit assis sur son tapis qui se met à léviter. Une heure plus tard, Nielas décide de repartir en quête d’âmes à subtiliser. Après un court trajet, il voit en contrebas un homme esseulé. Il décide de fondre sur lui du haut de son tapis volant. Toutefois, ayant apparement oublié qu’il portait une armure de plaques, effectue un saut trop léger et s’écrase lourdement sur le chemin, effrayant le passant. Une fois s’être remis de l’air expulsé de ses poumons par les plaques qui lui ont écrasé le torse, Nielas pousse un râle de douleur. Le passant, inquiet, lui tend sa main et lui propose son aide. Nielas saisit sa main puis, levant ses yeux menaçants vers lui, voit sur son visage apparaître un sourire des plus glaçants.
« Merci, mon ami. »
L’emprise de Nielas se resserre sur l’inconnu, sur qui la peur se dessine. Nielas saisit sa faux de l’autre main et lui enfonce dans le dos. Trop surpris de la violence soudaine de l’homme qu’il essayait d’aider pour crier, le passant se débat à la place, et maintient Nielas au sol. Il tente de lui mettre un coup de tête, que Nielas esquive aisément. Nielas retire sa faux et la replante dans l’épaule droite du passant qui, cette fois, hurle de douleur. Trop choqué pour faire quoi que ce soit, le moine reste tétanisé. Nielas profite de cet instant pour effectuer une très large entaille au niveau du ventre. Une large quantité de sang se répand sur son torse, ce qui le fait jubiler.
A ce moment, les passants commencent à accourir auprès des deux combattants. L’un d’entre eux prend le moine pour prendre soin de lui. Nielas tente de le rattraper, poussé par sa soif de sang insatiable, mais plusieurs passants s’interposent et plaquent Nielas contre le mur.
« Non mais ça va pas ?! Vous auriez pu le tuer ! »
Tentant désespérément de se tirer de ce faux pas, Nielas tente de bluffer ;
« Mais il a tué ma sœur ! »
« Quoi?!Mais c’est la première fois de la vie que je le vois ce cinglé ! » s’écrie le moine.
« Mensonges ! Je t’ai vu hier avec elle, faquin ! »
Les autres passants semblent visiblement irrités des paroles de Nielas.
« Mais enfin nous avons tous fait vœux d’abstinence, ce que vous dites n’a aucun sens ! »
La méfiance des passants est palpable, et Nielas sent l’atmosphère opressante.
« Tirez-vous de là avant que l’on ne vous lapide ! »
Poussant Nielas violemment sur le côté, les passants fusillent Nielas du regard. Ce dernier part, la queue entre les jambes.
Toujours en quête d’âmes, Nielas part à la recherche d’un autre quartier pauvre sur son tapis volant. Ayant vue sur une proie, Nielas saute de son tapis et abat sa faux sur le pauvre mendiant, qui se retrouve scindé en deux. Nielas sent une vive douleur dans le genoux, mais se relève. Récupérant le sang du pauvre mendiant s’étant retrouvé sur sa lèvre avec sa langue, Nielas aspire ensuite l’âme de sa victime, se sentant revigoré. Il repart sur son tapis, et retrouve un autre mendiant. Il saute de son tapis et s’écrase de nouveau au sol. En se relevant, Nielas décapite l’autre mendiant et absorbe son âme.
Une fois satié, Nielas se remet sur son tapis et repart vers le Sud, de nouveau en quête du légendaire Brasseur.
Sur le chemin, Nielas décide de s’arrêter à un village de montagne. Le soleil se lève. Rangeant son tapis dans son sac, Nielas marche sur la route. Il tente de trouver une maison ouverte, essayant certaines portes. Les passants le regardent, complètement estomaqués du comportement du prêtre. L’un d’entre eux interpelle Nielas.
« Je peux savoir ce que vous faites, l’ami ? »
« Oui bonjour, je cherche mon ami Wilson ! »
« … en toquant aléatoirement à des portes ? »
Nielas, las de cet échange, sort sa faux et lance un coup sur le paysan, qui bondit en arrière.
« Gardes ! Aidez-moi ! »
Le paysan s’enfuit. Des cris montent dans le village. L’atmosphère de panique tire un sourire malsain de Nielas. Empli d’adrénaline, il commence à prononcer son sortilège. Un portail apparaît et un mille-patte géant en sort. 4 gardes de la milice approchent. Le regard rivé sur eux, inspirant la crainte dans leurs coeurs, Nielas incante de nouveau, et un second mille-patte sort d’un nouveau portail. Alors que deux miliciens accourent vers le trouble-faites, les gardes attaquent les deux mille-pattes et leur infligent des entailles superficielles. Nielas invoque un autre mille-pattes, plus petit, puis sort sont tapis volant de son sac. Les miliciens esquivent aisément les attaques des mille-pattes et 4 autres miliciens arrivent. Deux miliciens arrivent à infliger de profondes entailles sur un des plus grands mille-pattes, dont jaillit beaucoup de fluides corporels. Les autres attaquent l’autre mille-pattes, qui prend également putain de cher. Nielas saute sur son tapis et fonce sur un garde dans le but de l’assassiner. Il décapite un des gardes au passage, dont jaillit une grande effusion de sang qui vient éclabousser ses camarades, regardant en horreur leurs habits tâchés du sang de leur ami. Cela ne leur ôte pas toutefois la hardeur du combat, et ils réussissent à tuer les deux plus grands mille-pattes ainsi qu’à sévèrement blesser le plus petit. Nielas fonce sur un autre garde, qui esquive son assaut. Le mille-pattes restant tente d’attaquer l’un des gardes, qui bloque bravement la bête et lui assène un coup mortel. La tête du mille-patte roule près de Nielas, qui décide que le temps des jeux est terminé. Certains gardes sortent des arcs, et un homme en armure décorée sort de la caserne. La poussière se soulève autour de ses pieds à chacun de ses pas lourds. Il saisit la poignée de son espadon et le tire de son dos. Une fois l’immense arme entre ses mains, il pousse un cri de guerre et fonce vers Nielas, avec deux de ses compagnons à ses côtés. Nielas se réjouit du challenge. Il se place contre un mur et se prépare à l’assaut des gardes. Se ruant vers lui tel un seul homme, les gardes attaquent Nielas, mais il dévie la plupart des lames dirigées sur lui, s’en sortant avec seulement peu de blessures. L’assaut continue, et l’une des lames pénètrent l’armure de Nielas, s’enfonçant dans son flanc. Serrant les dents, il saisit le poignet de son attaquant et plante sa faux dans son dos, le transperçant de part en part. Du sang s’échappe de la bouche du garde, que Nielas, après avoir retiré sa faux, pousse d’un immense coup de pied sur un des autres gardes, puis Nielas fonce vers lui pour le tuer en lui ouvrant la carotide. Pressentant un coup d’un des autres gardes, Nielas se baisse pour éviter une lame passant au dessus de sa tête. En se relevant, il plante sa faux dans le flanc du garde puis tire sur sa faux pour sortir un intestin de la plaie, arrachant un cri guttural du garde. En extasie complète, Nielas pousse un cri ;
« Ça fait des guirlandes ! »
Un des gardes en profite pour causer une profonde entaille au niveau du flanc droit de la gorge de Nielas, qui se délecte de la douleur. En tournant sur lui-même, Nielas découpe les genoux du garde, qui tombe à genoux, puis, continuant son mouvement de rotation, retire le haut du crâne du garde, qui tombe à terre dans une marre de sang. Esquivant aisément un autre coup, Nielas feinte en plaçant sa faux derrière la tête du garde, puis la ramène vers lui d’un coup sec, décapitant nettement le milicien. Un autre garde viens infliger une large entaille dans le flanc droit de Nielas qui tombe sur son genoux droit. Criant à son homologue d’agir, le camarade du garde abat son épée dans l’épaule gauche de Nielas. Se dégagant de leur emprise, Nielas fait tourner sa faux et découpe les deux bras du garde venant de le blesser. Pendant un instant qui semble durer une éternité, tout le monde contemple le garde, criant de douleur, sans bras. Nielas jouit de ce moment. Puis, d’un mouvement sec, il décapite le garde. Le temps semble reprendre son cours. Il se tourne ensuite vers l’autre garde. Effrayé, il le regarde, tétanisé. D’un mouvement extrêmement rapide, Nielas le fait tomber au sol et place sa faux à l’endroit où sa tête va tomber. Comme prévu, la faux perce le heaume du garde et vient se loger dans son crâne, traversant son œil droit. Toujours en vie par quelque coup du sort, le garde hurle d’effroi. Nielas pose son pied délicatement sur la joue gauche et enfonce lentement la tête du garde sur la faux, riant doucement. Le chef milicien arrive avec ses seconds. L’un des seconds s’élance vers Nielas, ses deux épées courtes orientées vers Nielas comme assoiffées de sang. Toutefois, le chef le retient, lui faisant comprendre qu’il allait attaquer d’abord. Le chef s’approche de Nielas, l’espadon au niveau de sa taille. Ce dernier fait balancer sa faux au-dessus de sa tête, mais le milicien esquive aisément. Il fait pivoter l’espadon au niveau de sa taille et provoque une large entaille au niveau des côtes gauches, qui produisent un léger son de craquement. L’armure de Nielas s’ouvre face à une offensive aussi brutale.
Nielas, sachant qu’il ne pourrait pas gagner se combat, incante un sanctuaire. Les gardes ne peuvent passer outre le sanctuaire. Un silence pesant s’installe Les adversaires s’observent, la rage bouillant dans le cœur de chacun. Nielas sourit. Se nourrissant de la douleur de ses ennemis, Nielas recueille cette énergie en lui, ce qui soigne ses blessures. Il s’envole sur son tapis volant et se soigne de nouveau. Il atterrit et les trois guerriers les plus puissants l’encerclent. Nielas incante un sort de Force de Taureau et se met en position de combat, les yeux rivés sur l’un des combattants. Ce dernier commence à paniquer. Il se met à parler à ses camarades.
« C’est sans issue… Laissons-le partir et rentrons chez nous ! »
Le chef prend la parole, sans ôter ses yeux déterminés de Nielas.
« Ressaisissez-vous, camarade ! Ce lâche ne s’en tirera pas! »
Le sort de sanctuaire prenant enfin sa fin, Nielas jette son poing vers l’un des gardes, mais ne l’atteint pas. Alors que les gardes jubilent de ce mouvement pathétique, l’énergie du mal s’accumule dans le corps du garde, qui convulse violemment avant de s’écrouler, mort. Les autres gardes se jettent sur lui en hurlant. L’espadon du chef vient s’écraser sur l’épaule gauche de Nielas. Elle ne pénètre pas l’armure mais écrase les os du prêtre. L’un des gardes glisse sur le sang d’un des camarades et tombe à terre. Une lame vient s’enfoncer à travers l’armure de Nielas, lui perçant l’omoplate. L’assaut continue ; Nielas sent des lames écorcher son corps. Irrité de ces légères douleurs, Nielas balance sa faux vers un épéiste et le blesse à l’épaule. Toutefois, ceci n’affaiblit pas l’assaut sur Nielas, qui s’intensifie. Nielas sent l’acier pénétrer son corps et briser ses os. Se sentant de nouveau en danger, il incante un nouveau sanctuaire et se soigne tel un couard. Le chef des miliciens en profite pour sortir une flasque et la boire, ce qui soigne ses blessures. Le sanctuaire se termine et Nielas reprend l’assaut. Il s’élance sur le garde portant un fléau, lui infligeant une entaille au niveau du flanc. Continuant son mouvement, il pare légèrement l’espadon du chef, mais sa lame vient quand même ouvrir largement le flanc gauche. Nielas pousse un râle de douleur. Nielas continue son attaque en donnant un puissant coup de botte dans le tibia du porteur de fléau. Sentant l’os se briser sous sa botte, Nielas jubile alors que le garde tombe à genoux. Nielas en profite pour planter sa faux dans son dos puis, en tirant dessus, ouvre une faille partant du haut du dos à la gorge du garde, dont le sang et des bouts de chair tombent à terre. Une telle violence arrache un frisson à Nielas, qui se délecte de ce moment. Une autre lame vient écorcher Nielas, qui, se retournant, découpe un autre garde, dont la trachée tombe au sol. Continuant son mouvement de rotation, Nielas ouvre la gorge d’un autre garde. Dansant entre les coups, Nielas prend la vie d’un autre garde en lui ouvrant le ventre, répandant ses intestins au sol. Il saisit ensuite la jambe du dernier avec sa faux, le fait tomber à terre, puis écrase sa faux sur sa tête d’un mouvement de balancier. Le chef des miliciens enfonce son espadon dans le flanc gauche de Nielas, puis le retire en le faisant découper son flanc. Le sang coule à foison. Nielas tombe à terre, crachant du sang. Il tente de maintenir un minimum d’équilibre en s’appuyant sur sa faux, les gardes l’encerclant, fébriles. Il se relève péniblement, puis, en tentant d’effectuer un coup maladroitement, défait les sangles de son sac, qui tombe sur son tapis. Comprenant qu’il ne peut gagner, il tente de s’échapper sur ton tapis.
« Tu ne t’en sortiras pas comme ça ! »
Le chef milicien saute sur Nielas et s’envole avec lui sur le tapis. Les deux luttent à quatre mètres de haut. Alors que Nielas tente de le pousser hors du tapis, le chef entraîne Nielas dans la chute et le maintient vers le sol. Les deux passent à travers le toit d’une maison et s’écrasent sur le parquet du premier étage. La faux toujours en main droite, Nielas tente un coup sur son adversaire, mais le coup ne porte pas. La lutte des deux continuent, dans un combat acharné opposant le désir de vengeance et l’instinct de survie. Nielas repousse le milicien avec son pied puis, une fois remis debout, lui assène un coup de faux qui vient ouvrir une entaille dans son épaule gauche. Le chef riposte et découpe un petit lambeau du bras droit de Nielas. En ayant assez de ce combat futile, Nielas feinte et place rapidement sa faux derrière la portion droite du cou du combattant. Ce dernier esquisse un sourire, avant de comprendre ce qui se passe. Son sourire disparaît. Nielas tire sa faux, emportant une immense portion de gorge avec elle et lui sectionnant la carotide. Le sang gicle de sa gorge, mais il reste debout, chancelant. Nielas effectue un coup en diagonale partant du bas à gauche en haut à droite, ouvrant largement le flanc gauche du guerrier. Le sang et des intestins tombent de lui, mais il est toujours debout. Nielas fait un autre coup similaire, de l’autre côté. Puis, levant sa faux au-dessus de sa tête, il l’abat violemment sur l’épaule gauche du guerrier, qui s’y enfonce profondément. Il pousse, pousse et pousse encore, jusqu’à séparer en diagonale la partie supérieure du milicien qui tombe au sol. Son combat enfin terminé, le chef des miliciens s’écroule dans une marre de sang et d’intestins.

_______________

------------------------
Pour comprendre les fonctions récursives, il faut tout d'abord comprendre les fonctions récursives !
Il n'y a que deux choses ardues en informatique : nommer les objets, les invalidations de cache, les erreurs de bords.
avatar
Matliv

Messages : 776
Date d'inscription : 24/07/2016
Age : 19
Localisation : Tours

Feuille de personnage
Classes et Niveaux: Maître du jeu Niveau 9001
Points de Vie:
1/0  (1/0)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nielas Aran - Acte I

Message par Nielas Aran le Mer 5 Avr - 13:45

Je me met à dormir dans un lit proche, dans la maison, jusqu'au prochain lever du jour.

_______________

------------------------

 "T'as tué mon bonhomme"
avatar
Nielas Aran

Messages : 103
Date d'inscription : 24/10/2016
Age : 20
Localisation : ༼ つ ◕_◕ ༽つ

Feuille de personnage
Classes et Niveaux: Prêtre niveau 5
Points de Vie:
72/72  (72/72)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nielas Aran - Acte I

Message par Matliv le Ven 7 Avr - 21:15

Tu cherches un lit dans ce chaos, il te faut moins d'une minute pour descendre et trouver une chambre pauvre en décoration et possédant un grand lit double, tu essayes alors de dormir, jusqu'à te rendre compte que tu ne peux pas, bien sûr la fatigue physique te gagnes, mais il t'est impossible de t'endormir.

_______________

------------------------
Pour comprendre les fonctions récursives, il faut tout d'abord comprendre les fonctions récursives !
Il n'y a que deux choses ardues en informatique : nommer les objets, les invalidations de cache, les erreurs de bords.
avatar
Matliv

Messages : 776
Date d'inscription : 24/07/2016
Age : 19
Localisation : Tours

Feuille de personnage
Classes et Niveaux: Maître du jeu Niveau 9001
Points de Vie:
1/0  (1/0)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nielas Aran - Acte I

Message par Nielas Aran le Ven 7 Avr - 22:12

Sans dormir alors, je me repose quelques heures, histoire de récupérer du dur combat que j'ai fais.

_______________

------------------------

 "T'as tué mon bonhomme"
avatar
Nielas Aran

Messages : 103
Date d'inscription : 24/10/2016
Age : 20
Localisation : ༼ つ ◕_◕ ༽つ

Feuille de personnage
Classes et Niveaux: Prêtre niveau 5
Points de Vie:
72/72  (72/72)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nielas Aran - Acte I

Message par Matliv le Lun 15 Mai - 2:50

Tu restes donc dans ce lit, un certain temps, voir un temps certain. Au travers des rideaux qui couvrent l'unique fenêtre de la pièce, tu entrevois la lumière de la lune qui laisse place petit à petit aux premiers rayons du jour. Le silence est assourdissant, pas un bruit, pas un son, tu te mets malgré toi à écouter le silence de l'angoisse.

_______________

------------------------
Pour comprendre les fonctions récursives, il faut tout d'abord comprendre les fonctions récursives !
Il n'y a que deux choses ardues en informatique : nommer les objets, les invalidations de cache, les erreurs de bords.
avatar
Matliv

Messages : 776
Date d'inscription : 24/07/2016
Age : 19
Localisation : Tours

Feuille de personnage
Classes et Niveaux: Maître du jeu Niveau 9001
Points de Vie:
1/0  (1/0)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nielas Aran - Acte I

Message par Nielas Aran le Jeu 18 Mai - 20:19

Je rassemble mes affaires et regarde dans quel état je suis physiquement.
Par la suite, je regarde par la fenêtre si les gens du village sont de retour, ou si une quelconque âme seraient encore dans les parages.

_______________

------------------------

 "T'as tué mon bonhomme"
avatar
Nielas Aran

Messages : 103
Date d'inscription : 24/10/2016
Age : 20
Localisation : ༼ つ ◕_◕ ༽つ

Feuille de personnage
Classes et Niveaux: Prêtre niveau 5
Points de Vie:
72/72  (72/72)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nielas Aran - Acte I

Message par Matliv le Lun 29 Mai - 23:48

Tu rassembles tes affaires, ton état n'est pas encore stable, mais la magie de ta pierre d'Ioun agit lentement. Personne ne semble être revenu.

_______________

------------------------
Pour comprendre les fonctions récursives, il faut tout d'abord comprendre les fonctions récursives !
Il n'y a que deux choses ardues en informatique : nommer les objets, les invalidations de cache, les erreurs de bords.
avatar
Matliv

Messages : 776
Date d'inscription : 24/07/2016
Age : 19
Localisation : Tours

Feuille de personnage
Classes et Niveaux: Maître du jeu Niveau 9001
Points de Vie:
1/0  (1/0)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nielas Aran - Acte I

Message par Nielas Aran le Sam 3 Juin - 18:01

Je décide de me remettre en route, et me dirige vers la capitale, en lieu sûr, pour me remettre sur pieds.

_______________

------------------------

 "T'as tué mon bonhomme"
avatar
Nielas Aran

Messages : 103
Date d'inscription : 24/10/2016
Age : 20
Localisation : ༼ つ ◕_◕ ༽つ

Feuille de personnage
Classes et Niveaux: Prêtre niveau 5
Points de Vie:
72/72  (72/72)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum