Derniers sujets
» Taverne de l'Ours
par Chryséïs Sam 16 Sep - 23:48

» Saido Artosa - Acte I
par Saido Jeu 10 Aoû - 19:22

» Djiyuncin - Acte I
par Djiyuncin Jeu 27 Juil - 2:47

» Chryséïs - Acte I
par Chryséïs Jeu 27 Juil - 1:43

» Deltac - Acte I
par Deltac Mer 26 Juil - 18:11

» Shiroe - Acte I
par Shiroe Mer 26 Juil - 11:20

» Siffle-feuille Chabrone - Acte I
par Chabrone Mer 26 Juil - 10:54

» Nielas Aran - Acte I
par Matliv Mar 18 Juil - 17:38

» Daryûn - Acte I
par Matliv Dim 2 Juil - 20:01

» Zenyatta - Acte I RIP
par Matliv Dim 2 Juil - 18:56


Terram

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Terram

Message par Matliv le Sam 25 Mar - 14:34

Terram, le chien de Centralis

“Drapé dans l’ombre,
fidèle cure-dent à la main,
le traître Centralien
s’apprête à commettre un larcin

Tel un bon chien
il obéit à ce qu’on lui dit
il est prêt à mettre en danger
toute notre belle
contrée

Seulement
le chien est un pleutre

Tremblant de peur
à l’idée de tuer
le chien lâche son arme
et repart la queue entre les jambes

Insignifiante
est sa bien piètre existence
et pourtant il a semé les graines
de la discorde
par sa couardise

Au bord de la guerre
tu nous laisses, chien galeux”

Voilà la quatrième taverne où il entendait cette abominable chanson. Ne pouvant supporter d’entendre le prochain couplet, Terram jette quelques pièces sur sa table, se lève de son siège et quitte rapidement la taverne, le vent manquant de pousser sa cape dans l’enclosure de la porte lors de sa fermeture.
La pluie s’écrase sur son tricorne en cuir et l’eau s’infiltre dans ses chausses alors qu’il marche dans les nombreuses flaques de la rue principale. Voilà trois semaines qu’il a du quitter Centralis. Jusqu’à présent, il a réussi à faire profil bas, et personne ne l’a reconnu. Les tensions sont retombées depuis la tentative d’assassinat contre la reine de l'Omunia, peut-être peut-il désormais se remettre à chercher du travail. La collecte et revente d’information a toujours été rentable, quelle que soit la région. Terram continue de marcher, la tête baissée et un foulard couvrant la partie inférieure de son visage, afin de ne pas être reconnu.
Suite à sa fuite lors de sa mission à Omunia, Terram a décidé de s’installer à Holter. Il vit désormais dans le grenier d’une taverne abandonnée, ancienne cache Centralienne pour ses espions. Il s’y dirige d’un pas lourd, les yeux au sol. Il regarde sa main droite, où il porte sa chevalière. Malgré la possibilité qu’il soit reconnu à cause d’elle, il ne pouvait pas se résoudre à l’enlever. Elle lui rappelait Ostrava. Il ne voulait pas oublier Ostrava.
Ostrava et lui avait pour mission d’assassiner la reine de l'Omunia. Une fois infiltrés dans le château, Terram a décidé de fouiller le bureau pour trouver d’éventuelles informations confidentielles qui pouvaient être utiles pour Centralis. Il y a trouvé des rapports sur de nombreux assassinats commis à l’encontre d'Omunia, tous faisant état de leur suspicion vis-à-vis de Centralis. Ces rapports ont permis à Terram de voir le plan de Centralis; le conseil ne cherchait pas à remplacer un dirigeant corrompu. Il voulait instaurer un gouvernement sur lequel il aurait un contrôle le plus total, ce qui justifierait les nombreuses visites de personnages importants de Centralis à Omunia dans les semaines précédentes.
Cette révélation choqua Terram. Il comprenait qu’il était parfois nécessaire de se salir les mains pour maintenir la paix dans l’empire, mais ce complot était de toute évidence une indication des véritables plans du conseil; un contrôle encore plus omniprésent qu’il ne l’est déjà. Il s’est mis à remettre tous ses crimes passés en question. Était-ce réellement pour le bien de l’empire? Ou était-ce également pour satisfaire les désirs de pouvoir du conseil?
Après avoir vérifié que personne ne le regardait, Terram monte à l’échelle qu’il a mise en place pour atteindre la cache. Il rentre furtivement dans le grenier et ferme la fenêtre. Il retire son tricorne, son manteau, baisse son foulard et allume sa lampe à huile. Il secoue la tête. Ce n’est pas le moment de questionner ses actions passées. Il sort de sa sacoche un parchemin qu’il pose sur une caisse en bois, puis il prend une plume et un encrier posés sur une étagère. Il commence à écrire une lettre à l’intention d’un réseau d’informateur présent dans la ville. Il devrait être en mesure de leur vendre ses services.
Réalisant peu à peu les véritables raisons de sa présence dans le château, Terram courut rejoindre Ostrava dans la chambre royale. Il vit son ami de longue date s’approcher de la reine. Il le retint par l’épaule et lui dit d’arrêter puis l’emmena dans le couloir. Il lui expliqua les intentions du conseil, mais Ostrava, après un long silence, lui dit qu’il allait tout de même accomplir sa mission. Qu’ils n’étaient que des pions, depuis le début, et que c’était leur travail. Alors qu’il allait retourner dans la chambre, Terram lui barra le passage, et les deux durent se battre. Le bruit a alerté les gardes, et la fuite fut nécessaire.
Une fois sortis du château, Ostrava dit à Terram qu’il s’occuperait de sa famille et qu’il ferait en sorte qu’ils ne soient pas stigmatisés pour sa trahison. Son allégeance à Centralis le poussait à dire la vérité. Il lui dit qu’il devrait le tuer, mais qu’il ne le fera pas par respect pour leur amitié. Officiellement, Terram a fui et Ostrava n’a pas pu l’en empêcher. Les deux partenaires prirent chemin séparés et prièrent de ne jamais se revoir, car cela voudrait dire que l’un des deux tuera l’autre.
Les tensions au sein de l’empire sont palpables. La tentative d’assassinat ratée a fait qu'Omunia est presque certain de l’hostilité de Centralis, et les rumeurs courent dans tout l’empire. La tête de Terram est mise à prix. Il ne sait pas si sa famille est en vie. Il ne sait pas s’il les reverra. Centralis s’en sortira probablement sans aucun problème.
La plume transperce le parchemin. Après l’avoir regardé longuement, Terram jette le parchemin violemment. Ce n’est pas qu’une question de survie. Le conseil a coûté à Terram son intégrité. Il ne leur pardonnera pas. Il ne les laissera pas troubler la paix qui règne dans l’Empire. Il les fera payer. Il renversera Centralis.

_______________

------------------------
Pour comprendre les fonctions récursives, il faut tout d'abord comprendre les fonctions récursives !
Il n'y a que deux choses ardues en informatique : nommer les objets, les invalidations de cache, les erreurs de bords.
avatar
Matliv

Messages : 815
Date d'inscription : 24/07/2016
Age : 19
Localisation : Tours

Feuille de personnage
Classes et Niveaux: Maître du jeu Niveau 9001
Points de Vie:
1/0  (1/0)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum