Derniers sujets
» Deltac - Acte I
par Matliv Aujourd'hui à 19:14

» Chryséïs - Acte I
par Matliv Aujourd'hui à 19:12

» Djiyuncin - Acte I
par Matliv Aujourd'hui à 18:58

» Siffle-feuille Chabrone - Acte I
par Matliv Aujourd'hui à 18:47

» Taverne de l'Ours
par Matliv Lun 4 Déc - 0:43

» Saido Artosa - Acte I
par Matliv Dim 26 Nov - 23:57

» Shiroe - Acte I
par Matliv Dim 26 Nov - 23:35

» Nielas Aran - Acte I
par Matliv Mar 18 Juil - 17:38

» Daryûn - Acte I
par Matliv Dim 2 Juil - 20:01

» Zenyatta - Acte I RIP
par Matliv Dim 2 Juil - 18:56


Daryûn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Daryûn

Message par Matliv le Dim 21 Aoû - 15:40

Daryûn était un jeune homme ordinaire, dont le destin était de mené une vie ordinaire auprès de son petit frère Añuki. Tous les deux avait perdu leurs parents lors d'une attaque de bandits dans leur village natal. Le cri de sa mère et de son père agonisant dans les flammes le marque encore, 10 ans après ce tragique événement.
En dépit de cela, les deux frères ont été relativement chanceux. Un groupe de marchands, qui avaient aperçu la fumée qui s'élevait dans le ciel, les avaient recueilli avant de les confier à une noble famille des environs.
Durant 10 ans, les garçons menèrent une vie confortable, profitant de l'enseignement de quelques précepteurs dans différents domaine. Daryûn possédait des facilités quant à l'apprentissage de l'art du combat. Son frère, plus intellectuel, se fascina pour la magie que leur père adoptif, le compte Stanislas De Viveseigue, leur enseignait. Tout deux s'épanouir dans leurs domaines mais Daryûn voyait son frère évoluer vers une direction qui ne lui plaisait pas vraiment. Le jeune garçon était de plus en plus agressif au fur et à mesure qu'il apprenait de nouveaux sorts, comme si une bête l'habitait. Mais cela n'était qu'un début.
À son 20e anniversaire, Daryûn quitta le domaine familial pour entreprendre un voyage, avec pour objectif de signer un traiter commercial entre sa famille adoptive et un lointain noble nordique, Jakob Elodin. Le jeune homme avait une grande estime pour ce dernier, ayant tout appris du combat à la lance à ses côtés. Il passa deux années au côtés de son maître, profitant de son séjour pour améliorer sa maîtrise de la hallebarde. À la fin de son séjour, Jakob Elodin lui proposa de le mettre en contact avec une confrérie de mercenaires, permettant à Daryûn tirer profit de ses talents martiaux. Ce dernier le remercia autant qu'il pu avant de prendre le chemin du retour.
Mais la joie qui habitait le jeune homme allait vite être un lointain souvenir. De retour dans sa famille adoptive, il se sentit comme étranger à son environnement. Son frère, d'habitude si énergique, ressemblait de plus en plus à un mort. Il ne parlait plus, ne sortait plus et une servante devait l'aider à manger. Le visage de Stanislas de Vivesaigue avait perdu toute chaleur et il dégageait une certaine animosité envers le frère aîné. Les semaines passèrent. Añuki était de plus en plus méconnaissable, comme si la vie avait quitté son corps. Ce qui perturbait Daryûn, c'est que malgré l'état de son jeune frère, leur père continuait d'avoir des leçons de magie avec lui. Il était bien sûr interdit à Daryûn d'y assister, le motif étant qu'Añuki avait besoin de concentration.
Le temps passa. Le jeune homme avait maintenant interdiction totale d'entrer en contact avec son frère. S'inquiétant pour ce dernier, il décida de braver l'interdit et d'assister en cachette aux entraînements d'Añuki. Il prit donc son père en filature mais compris rapidement que celui qui les avaient élevés n'était pas celui qu'il suivait. En arrivant dans la pièce où était censé avoir lieux les entraînements, il aperçu son petit frère, enchaîné au sol, un pentacle dessiné sous lui. La rage monta en lui et en une fraction de seconde tout s'accéléra.
Les souvenirs de ce qui s'est passé sont flous. Daryûn se revoit simplement, debout dans une marre de sang, la tête de son père dans la main, sa cimeterre dans l'autre. Son frère était mort depuis longtemps, son corps ayant adopté des aspects démoniaques. Les restes n'avait plus rien d'humains. Daryûn avait alors 22 ans. Lui qui avait tout perdu brûla ce qu'il restait de son ancienne vie, supprimant son frère et le compte De Vivesaigue de l'histoire. Par la suite, il rejoignit la confrérie dont lui avait parlé Jakob Elodin : les Épées de Wi-Djaz.
Le 21 Jelïau 158 de l'ère Artaith, le jeune homme fut envoyé pour sa première mission.
avatar
Matliv

Messages : 835
Date d'inscription : 24/07/2016
Age : 19
Localisation : Tours

Feuille de personnage
Classes et Niveaux: Maître du jeu Niveau 9001
Points de Vie:
1/0  (1/0)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum